Les reines sont-elles éternelles ?

Avec certitude, nous pouvons l’affirmer dans ce numéro d’avril de Rétroviseur. Notre dossier du mois revient sur cette inoxydable aventure, qui n’en finit pas de nourrir notre mémoire collective : la Citroën Traction 15-Six . Autre numéro, enfanté pour la course : la Ford Mk II , châssis 1015.

Notre galerie de ce mois présente l’exemplaire le plus titré de cette lignée destinée à contrer les Ferrari en endurance. Course et élégance, deux qualificatifs qui définissent ce chef-d’œuvre de la production française d’avant-guerre, la Talbot-Lago T150 C Cabriolet . Moins véloce, mais là n’est pas sa vocation, une Américaine populaire, fiable et toujours abordable en collection, l’Oldsmobile 66 Sedan 1946 , n’en finit pas de nous rappeler, quant à elle, le contraste saisissant entre la production américaine et européenne de l’immédiat après-guerre.

Retour en France avec deux ateliers qui ont généreusement ouvert leurs portes pour nous permettre d’accéder à leur savoir-faire. L’Atelier 46 nous révèle les dessous d’une préparation pour le Tour Auto Optic 2000 en nous présentant les étapes de la préparation course de la plus célèbre des Anglaises, après la reine Elisabeth : la Jaguar Type E . Quant à Cecil Cars, il nous a montré que la passion du travail bien fait est une histoire de famille qui se partage et s’enrichit comme à la grande époque du compagnonnage.

Retroviseur n° 288 , Avril 2013
En kiosque dès le vendredi 22 mars à 5,80 €.

4 Comments